Rencontre citoyenne le 16 juin

Point d’orgue de la démarche « Rezé vu par » : une grande rencontre à laquelle les habitants étaient conviés, samedi 16 juin à la Halle de la Trocardière. Près de 150 personnes ont discuté, tous ensemble, de l’avenir de la commune, dans une ambiance conviviale.


À quoi ressemblera Rezé dans 5 ans, 10 ans, 20 ans ? Samedi 16 juin, près de 150 personnes ont partagé leurs avis lors d’une grande rencontre citoyenne, ouverte à tous à la Halle de la Trocardière. L’occasion pour les Rezéens d’imaginer ensemble la ville de demain. Une manière originale de clôturer le point d’étape participatif, lancé par le maire et son équipe en début d’année.

La parole aux habitants

Le principe retenu : celui du « world café ». Dans une ambiance chaleureuse de café, les participants répartis en tables rondes ont débattu d’un sujet en petits groupes. À chaque table, une question. Avec des thèmes différents : urbanisme, déplacements, nature en ville, solidarité… Pendant 20 minutes, les habitants ont apporté leurs idées. Puis sont allés s’asseoir à une autre table avec une autre question. Et ainsi de suite pendant deux heures. Une forme de discussion originale qui a permis de faire émerger des propositions concrètes pour Rezé demain. La rencontre s’est terminée en musique avec la batucada de l’école municipale de musique et de danse.

Une facilitatrice graphique a retranscrit l’ambiance de la matinée.

  • Pêle-mêle, quelques-unes des propositions des habitants :
    • créer un parking de covoiturage,
    • développer des mini-bus dans les quartiers,
    • développer les pépinières d’entreprises, les faire connaître à tous,
    • mettre en place un annuaire des artisans rezéens,
    • recycler l’eau et les déchets,
    • créer des réfrigérateurs à dons (sur le même principe que les boîtes à dons) pour éviter le gaspillage alimentaire,
    • changer notre mode alimentaire : insectes, algues,
    • ouvrir l’expression culturelle sur la place publique le plus possible : être visible,
    • créer des événements pour recueillir les avis,
    • développer des activités pour les ados après les cours,
    • faciliter l’installation des éleveurs (moutons, chèvres…) dans les quartiers,
    • éduquer la population à la nature : inventer des ambassadeurs, des brigades de quartiers,
    • vocaliser les arrêts aux feux pour personnes qui perdent la vue,
    • interpeller les bailleurs sociaux pour recenser les personnes isolées,
    • une journée : « faîtes connaissance avec vos voisins ». Favoriser tout ce qui permet les rencontres,
    • organiser des temps de rencontres avec les nouveaux habitants par quartier (rue) pour expliquer le fonctionnement du quartier aux nouveaux arrivants,
    • mettre en place « une piste verte » qui longe la Jaguère, la Sèvre, la Loire… de façon à créer une voie verte (déplacements doux),
    • donner une signature constructive à la ville : créer une promenade architecture, réhabiliter plutôt que raser,
    • renforcer la tranquillité dans les transports en commun,
    • faire des micro-quartiers des lieux de vie avec plus de commerces, plus d’associations…

Les crayons aux enfants

Les enfants ont eux aussi participé à la rencontre citoyenne. Pendant que les adultes échangeaient, ils ont réalisé une grande fresque de 10 mètres de long. Une artiste plasticienne les a aidés à s’exprimer avec des pinceaux pour représenter la ville telle qu’ils aimeraient la voir demain.

Une œuvre qui complète les 180 dessins et les deux maquettes réalisés par les enfants des accueils périscolaires de Rezé.

En savoir plus : Rezé vu par les enfants

Je suis convaincu que Rezé doit s’inventer avec tous les habitants. Des propositions concrètes ont émergé lors de la rencontre citoyenne. Elles seront étudiées avec attention par l’équipe municipale. Gérard Allard, maire de Rezé

Sur le même sujet

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×