Station d’épuration : un jury de nez recruté

Nantes Métropole lance un appel à candidatures pour composer un jury de nez, constitué de riverains de la station d’épuration de la Petite-Californie. Objectif : former des habitants à l’identification des odeurs pour mieux repérer les sources potentielles d’émission et assurer un suivi plus précis avec l’exploitation du site de méthanisation.


Raccordement au réseau de gaz en juin

En juin, le biogaz produit à partir des eaux usées de la station d’épuration de la Petite-Californie sera injecté dans le réseau GRDF. Une première en Loire-Atlantique.

Le biogaz est un gaz produit localement à partir de résidus agricoles (la paille par exemple), d’effluents d’élevage (étables, porcheries) ou de stations d’épuration comme c’est le cas à Rezé. Il est donc renouvelable à 100%. Dans le cas d’une station d’épuration, les boues et graisses issues des eaux usées sont introduites dans un méthaniseur au sein duquel les bactéries transforment la matière organique en biogaz.

Après traitement, le biogaz atteint le même niveau de qualité que le gaz naturel. Il devient alors du biométhane. Il est ensuite doté d’une odeur (pour la sécurité) et injecté dans les réseaux.
Tout comme le gaz naturel, il sert à l’usage domestique (cuisine, chauffage, eau chaude) ou comme carburant (le bioGNV).

Le projet, présenté une première fois en juillet 2019, avait suscité des craintes chez les riverains, notamment concernant les odeurs. Réponses de Nantes Métropole sur le projet d’injection de biogaz sur la station de Petite-Californie

Revoir la réunion publique en replay

Un jury de nez pour surveiller et évaluer

Pour lui permettre de réagir rapidement si des mauvaises odeurs gênent les riverains, l’exploitant Suez va mettre en place une surveillance sur le site et dans le voisinage, en associant les riverains au sein d’un « jury de nez ». Le groupe sera constitué d’une vingtaine de participants (10 titulaires et 10 suppléants). Ils seront formés à l’identification des odeurs et pourront les signaler.

En termes d’engagement, cela représente une implication au minimum sur deux ans et la participation à une rencontre annuelle. Pour être efficaces, ces rencontres devront être organisées lors de conditions météo “tempérées” (température, pression, vent, absence de précipitations) et pourront donc être décalées parfois au dernier moment. Les personnes suppléantes pourront donc être amenées à remplacer les titulaires pour assurer la présence d’un nombre suffisant d’habitants sur ces rencontres.

Comment candidater ?

Si vous souhaitez devenir « nez », merci d’adresser votre candidature avant jeudi 15 avril par courriel à dialoguecitoyen@mairie-reze.fr  avec vos nom, prénom, adresse et souhait d’implication : titulaire ou suppléant.

En cas de candidatures en surnombre, une sélection sera réalisée avec une attention particulière à la représentation des différents secteurs géographiques concernés.

Une 1ère réunion sera programmée d’ici à la fin avril pour former les participants à la roue des odeurs (rapprocher une odeur connue d’une odeur station d’épuration pour la qualifier) et participer à l’identification de plusieurs sites d’implantation de capteurs sur le domaine public.

Une visite du site et une présentation des travaux concernant la gestion des odeurs sera organisée.

À savoir

Les habitants peuvent signaler les nuisances subies à l’exploitant Suez : par téléphone au 02 40 46 96 24 (de 8h à 12h et de 13h15 à 18h) ou par courriel à accueilsupervision.epureo@suez.com.

 

Service dialogue citoyen 

Place Jean-Baptiste-Daviais, 44400 Rezé

02 40 84 42 44

dialoguecitoyen@mairie-reze.fr

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×