Biogaz à la Petite-Californie : réunion d’information le 8 décembre

La station d’épuration de la Petite-Californie va accroître sa production de biogaz en juin prochain grâce à l’installation d’une unité de méthanisation. Une réunion d’information publique était à suivre en direct sur reze.fr, le 8 décembre. Les habitants ont pu poser leurs questions en amont et pendant la réunion. Vous pouvez revoir la réunion en replay.


Située à Trentemoult, la station d’épuration de la Petite-Californie traite aujourd’hui les eaux usées de sept communes (Rezé, Bouguenais, Les Sorinières, Nantes-Sud, Saint-Aignan-de-Grandlieu, Saint-Sébastien-sur-Loire et Vertou). Une fois valorisées, ces eaux usées permettent chaque année de produire un gigawattheure de biogaz. Une partie sert à alimenter en chaleur les bâtiments de la station d’épuration, l’autre, transformée en électricité, est revendue à EDF. En 2021, la production de biogaz sera multipliée par dix.

CRÉATION D’UNE UNITÉ DE MÉTHANISATION

L’an prochain, la station d’épuration de la Petite-Californie multipliera par dix sa production de biogaz, grâce au remplacement de l’installation actuelle par une unité de méthanisation. Ainsi, 10,7 gigawattheures de biométhane seront produits chaque année, soit la consommation annuelle de 2 140 logements (en eau chaude et chauffage).

Un investissement de 2,8 millions d’euros pour la Métropole, voté au conseil métropolitain le 16 octobre dernier.

La station d’épuration sera raccordée au réseau de distribution de gaz. La moitié de la production sera réservée pour les besoins propres de Nantes Métropole, l’autre sera utilisée en priorité dans le territoire métropolitain. L’unité de méthanisation entrera en fonctionnement en juin 2021.

La Petite-Californie sera la première station d’épuration à produire du biométhane dans le département.

Qu’est-ce que le biogaz ?

Le biogaz est un gaz produit localement à partir de résidus agricoles (la paille par exemple), d’effluents d’élevage (étables, porcheries) ou de stations d’épuration comme c’est le cas à Rezé. Il est donc renouvelable à 100%.

Dans le cas d’une station d’épuration, les boues et graisses issues des eaux usées sont introduites dans un méthaniseur au sein duquel les bactéries transforment la matière organique en biogaz.

Après traitement, le biogaz atteint le même niveau de qualité que le gaz naturel. Il devient alors du biométhane. Il est ensuite doté d’une odeur (pour la sécurité) et injecté dans les réseaux.
Tout comme le gaz naturel, il sert à l’usage domestique (cuisine, chauffage, eau chaude) ou comme carburant (le bioGNV).

RÉUNION D’INFORMATION LE 8 DÉCEMBRE

Une réunion d’information publique était organisée, à l’initiative de la Ville, mardi 8 décembre de 18h à 19h30 afin de répondre aux questions des Rezéens.

En raison du contexte sanitaire, la réunion était retransmise en direct sur le site web et la page Facebook de la Ville.

Les habitants ont pu poser leurs questions en amont par courriel ou via la page Facebook de la Ville. Ils ont également pu réagir durant la réunion. Les intervenants ont répondu en direct à plusieurs questions posées. Une réponse sera apportée aux questions n’ayant pas pu être abordées durant la réunion publique.

Revoir la réunion publique en replay.

Service dialogue citoyen
02 40 84 42 44

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×