Et demain, je fais quoi ?

ma manière d’envisager la solidarité

Résultats sur 131 formulaires dépouillés


Ce qu’ils en pensent

” Sentiment d’être des confinés de luxe, inégalités encore plus insuportables dans ce cadre…Fort sentiment d’injustice ”

” C’était déjà des pratiques courantes ”

” Reste à trouver comment car étant personne à risque je n’ai pas pu proposer mes services ”

” Déjà dans cette dynamique ”

” je donnais ce qui ne me sers plus avant la crise ”

” Certaines choses que je fais déjà suivant mes moyens. Pas logique de vivre un confinement pour voir ce qui se passe autour de soi. ”

” Je m’occupe de trois couples. Au delà de l’aspect matériel, l’aspect psychologique est important. La Ville a fait un gros travail en direction des Seniors.”

” Je constate que cela est devenu important et essentiel. La concentration sur ces sujets devra ”

” Je baigne dans cet esprit solidaire … ”

” renforcer l’aide déjà présente. ”

” Occupons-nous de nos anciens et surtout préparons nous à leur fin de vie ”

” A voir possibilités ”

” je pratique ces formes d’engagement et de solidarité ”

” Les voisins de l’immeuble me disent n’avoir besoin de rien, c’est déstabilisant, pourtant ils ont 80,85 ans. ”

” Pas plus qu’avant ”

” Mais difficile à mettre en place (notamment parce que j’étais malade puis avec la charge teletravail / téléécole, il reste peu d’espace pour l’autre et les activités personnelles) ”

” C est sur qu’il y a pleins d actions qui pourraient être utile … Mais conjugué avec le travail, les enfants ect c était pas possible”

” Le recyclage est devenu systématique ”

” en projet ”

” Pour ma part, peu pratiqué pendant cette période, mais très sensible et reconnaissant à ce que est réalisé par de nombreux bénévoles ”

” Parce que j’ai respecté un confinement strict et que je n’ai pas pu exercer de bénévolat ou d’aide quelconque ”

” Renforcer ces comportements bénéfiques à tous ”

” Cela a permis de conserver les rapports humains ”

” Question pas simple de la balance sa santé vs la solidarité envers les autres.”

” Je le fais déjà naturellement mais je peu envisager d autres formes quand j irai mieux ”

” je continuerai mes dons vis à vis des plus pauvres ”

” je fais déjà beaucoup de bénévolat associatif (cinéma, épicerie solidaire, soufflerie), je travaille pour une association, mais je vais continuer à plus aider mes voisins âgés car des liens forts se sont créés durant le confinement ”

” je n’ai pas un tempérament à aller vers les autres ”

” J aimerais me rendre plus disponible ”

” Déjà en cours ”

” Je préfère faire des dons en argent aux associations qui ont un savoir-faire. ”

” courses pour voisins ”

” désolé, je n’ai pas eu le temps d’aider les autres, je suis content que quelqu’un a pu le faire. de mon côté j’ai demandé à mes voisins de limiter les nuisances nocturnes, rien à faire. au passage je remercie infirmières et supermarchés mais si tout le monde avait internet c’est aussi grâce à mon travail ”

” Ce nouveau modèle me satisfait plus ”

” je le faisais déjà, je continuerai à le faire ”

” un réel envie de donner de son temps libre dans l’associatif ”

” Je faisais déjà et on a continué (aide à l’apprentissage du français, jeunes migrants) par watsapp ”

” Pour l’instant je me sens peu disponible. Je l’ai fait par moments dans ma vie. ”

” même si je n’ai pas de solution, pour moi il est urgent d’être solidaires, et de secourir les personnes les plus fragiles et précaires. Cela doit passer par des politiques sociales et l’engagement de tous ”

” Nous étions déjà dans ce raisonnement ”

” Accentuer l existant ”

” Être plus attentifs aux anciens qui vivent seuls ”

” Plus présent…”

” Prendre soin de nos vieux est important. Beaucoup n’ont pas de famille proche pour les aider ”

” J’y réfléchirais plus longuement lorsque je ne travaillerais plus à temps plein ”

” Je n’ai pas participé activement à la solidarité. Parfois quelques petites aides administratives uniquement. J’espère pouvoir retourner chanter dans les Ehpad rapidement. ”

” je le faisais avant et continuerais à le faire ”

” je suis déjà très actif dans ce secteur ”

” j’ai envie d’aider mais je ne sais pas encore comment ”

” Je me suis rendue compte qu’on exploite volontiers les femmes, qu’on leur demande de créer gratuitement des masques en tissu pour soi disant l’effort de guerre, mais l’effort de guerre on le demande pas aux réparateurs de vélos qui eux vont toucher 50e ! Une HONTE ! Dans tous les systèmes de solidarité les femmes sont plus nombreuses, on fait le boulot gratuitement alors que ce sont des choses qui devraient être prises en charge par l’Etat, pendant que les bonhommes eux télétravaillent et gagnent bien leur vie ! Cette crise est un scandale genré ! NON jamais plus je ne donnerai mon temps pour des actions de solidarité ! Un jour faudra bien que le système patriarcal comprenne que la solidarité c’est du temps et donc de l’argent ! Si on part sur un système capitaliste, dans lequel on est, alors que toutes les personnes qui donnent leur temps aux plus démuni-es soient rémunérées par l’Etat !  ”

” les pauvres souffrent toujours davantage dans l’indifférence glaçante des médias ”

” Pas concerné dans mon quartier mais je serais volontaire si nécessaire. ”

” La solidarité était déjà un principe de vie pour moi ”

” Idem. On faisait deja avant et la ca c est accentué sur l entraide de proximité”

” Entraide de voisinage heureuse ”

” Déjà engagé ”

” Je donne souvent de l’argent mais je n’ai pas trop su comment me montrer solidaire en dehors de ça.”

” J’ai participé à différentes initiatives de solidarité ”

” deja dans cette dynamique ”

” Oui plus de solidarité ”

 

0

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×